Estudio Cuarto derecha 4ºdInicio

L’air matérialisé

Projets qui remplissent l’espace, donnent du toucher à l’air, le matérialisent d’une certaine façon…

Personnes en train d’escalader dans une structure faite de cordes, des lettres se forment grâce à un réseau de fils accrochés au mur, fils tirés à travers l’espace
L’impressionant String Vienna, une composition typographique vue et un petit montage découvert ici.

2 structures qui envahissent l’air: la première, lágère, est faite de pailles, la deuxième est plus serrée et épaisse, faite de fils de laine sombre.
Réseau réalisé avec des bâtons accrochés les uns aux autres.
Une intervention faite de pailles de Rodrigo Díaz Núñez et Eva Guzmán (nous en avions déjà parlé), le sombre réseau réalisé par Chiharu Shiota et le travail avec des bâtons de Stephanie Mayer-Staley.

Vidéo sur Vimeo
Le réseau lumineux de Kimchi and Chips.

Balles de tennis qui pendent du plafond représentant le mouvement du rebondissement et des nuages faits avec des cure-pipes.
Les balles de tennis d’Ana soler et les nuages-cure-pipes de Gerri Sayler.

Un espace rempli de balles de couleurs accrochées à des fils horizontaux. Un espace rempli de lanières verticales.
Les œuvres colorées de Nike Savvas. Photo 1, 2 et 3.

Plusieurs photos des œuvres de l’artiste. Toutes remplissent l’espace, ou avec des structures géométriques, ou des bandes courbes, ou droites…
Les installations et mises en scène de Ryuji Nakamura. Photo 1, 2, 3 et 4.

Cables lumineux se déplaçant dans des espaces sombres.
Jets de lumière traversant une pièce, cube formé par des guirlandes de lumières qui pendant, jets de lumières formant des motifs très graphiques.
Les fils de lumières de Grimanesa Amoros, la lumière matérialisée de Anthony McCall, les pluies enchantées de Squidsoup et les graphiques de Jeongmoon Choi.

Usamos cookies - Navegar por el sitio supone la aceptación de nuestra política de cookies